Catégorie : Musique

CNMM 2019 PIANO – 17ème édition

casablanca

Jours

Heures

Mins

Sec

CNMM 2019 PIANO – 17ème édition

29 juin, 2019 @ 15:00

439, route d’El Jadida – Oasis

MEMBRES DU JURY

Abdel Rahman El Bacha (France-Liban) Président du jury

Pianiste français d’origine libanaise, il commence ses études de pianiste et de pédagogue en 1967 avec Zvart Sarkissian, pianiste arménienne, elle-même ancienne élève de Marguerite Long et de Jacques Février. En 1974, il entre au conservatoire de Paris. Il en sortira avec quatre premiers prix (piano avec Pierre Sancan, musique de chambre, harmonie et contrepoint). En 1983, son premier disque, consacré aux premières œuvres de Prokofiev, obtient le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros. Il le reçoit des mains de Madame Serge Prokofiev. Il est particulièrement reconnu pour les qualités émotionnelles de son jeu.

Son répertoire s’étend de Jean-Sébastien Bach à Sergueï Prokofiev. Deux compositeurs lui tiennent à cœur : Chopin et Beethoven. Abdel Rahman El Bacha est actuellement maître en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth à Waterloo, Belgique. Il met ainsi son talent au service des jeunes pianistes étudiant à la Chapelle. En mai 2014, Abdel Rahman El Bacha est devenu le parrain de l’école de musique « la clé de sol » de l’île de Noirmoutier et à cette occasion, a reçu du maire de Noirmoutier la médaille du citoyen d’honneur de la ville. Il a remporté le Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique en juin 1978, à l’unanimité.

Jorge Martins (Portugal) Président délégué

Jorge Martins est diplômé en piano du conservatoire de Porto, au Portugal, où il est né. Il est en même temps diplômé en économie de l’université de cette ville. Il a été, pendant plusieurs années, le pianiste du « Oficina Musical do Porto », il a également animé, pendant de longues années, une intense activité dans le domaine de l’enseignement du piano, à la fois au Conservatoire de Viseu et à l’Ecole de musique de Porto.

Ces dernières années, il est régulièrement invité à siéger dans les jurys de plusieurs concours internationaux. Il a fondé un concours international de Viseu, dont il est directeur artistique et membre du jury, et un autre dans la ville médiévale de Sernancelhe, ainsi qu’une Académie d’été à Viseu.

Raymond Alessandrini (France)

Pianiste, compositeur pour le cinéma et le concert, orchestrateur et chef d’orchestre, c’est dans la diversité des genres et la pluridisciplinarité au service de l’imagination que s’épanouit l’univers musical de ce musicien français d’origine italienne, né en Allemagne en 1948. Raymond Alessandrini commence ses études musicales dès l’âge de cinq ans à Casablanca et entre au conservatoire national supérieur de musique de Paris (Classe de Pierre Sancan) pour en sortir à dix-huit ans avec un premier prix de piano et de musique de chambre.

Dans les années 70 il expérimente le métier de pianiste de studio et d’arrangeur, ce qui lui donnera l’opportunité d’enregistrer pour des compositeurs américains prestigieux tels que Lalo Schiffrin, Elmer Bernstein, Alfred Newman mais aussi Michel Legrand et Georges Delerue. Suivra en 15 ans une cinquantaine de musiques de film en collaboration avec des cinéastes tels que : Jean-Charles Tacchella, Jean Yanne, Georges Lautner, Tony Gatlif, Michel Wyn. Disciple de Jean Fassina, Raymond Alessandrini a enseigné le piano au C.R.R. de CergyPontoise entre 1980 et 2014, collabore sur plusieurs enregistrements comme directeur artistique pour Universal Music Classic France et Le Festival d’Auvers-sur-Oise.

Maria Gabriela Quel (Argentine)

Elle débute ses études de piano à l’âge de six ans. En 1992, elle termine ses études au Conservatoire National Supérieur de Buenos Aires où elle obtient le titre de Professeur Supérieur de Piano avec un Premier Prix à l’unanimité. Elle étudie aussi l’harmonie et la composition. En 1994, elle reçoit une bourse du Ministère de la Culture argentin pour perfectionner ses études à Paris. En parallèle, elle suit de nombreuses masterclasses.

Grâce à sa rencontre avec le pianiste et compositeur Gustavo Beytelmann, elle se penche sur le répertoire de musique argentine et se produit sur de nombreuses scènes à travers le monde. En parallèle, elle devient professeur, d’abord au Conservatoire National de Buenos Aires, puis en France au Conservatoire de la Ville de Soisson et au Collège Royal du Maroc. Depuis 2009 elle est membre du Jury du Concours National de Piano du Maroc et en avril 2015, elle l’a aussi été au Concours International de piano de Viseu, au Portugal.

Sanae Zanane (Japon-Maroc)

Née à Rabat, Sanae Zanane débute le piano avec Junko Shimano puis poursuit sa formation auprès de Tamas Kereskedo, Ghizlane Hamadi et Cécile Edel-Latos. Après avoir obtenu le Diplôme d’Enseignement à l’Ecole Normale de Musique de Paris, Sanae se perfectionne en France puis en Allemagne. C’est ainsi qu’elle obtient le Diplôme d’études musicales à l’unanimité au conservatoire de Lyon dans la classe de Hervé Billaut, le Diplôme supérieur de Musique au Pôle supérieur de Paris avec Hortense Cartier-Bresson, puis à la Musikhochschule de Stuttgart dans la classe de Péter Nagy, le Master de piano qu’elle obtient en 2014 avec la plus haute distinction.

Le souci de nourrir sa pratique musicale a aussi dirigé Sanae vers le Master de Musicologie qu’elle effectue à l’université de la Sorbonne. Sanae aime par ailleurs partager sa passion en enseignant et en donnant des concerts solo et de musique de chambre en France, Allemagne, Suisse et au Maroc. Sa rencontre il y a quatre ans avec Stefania Neonato a fait naître en elle la passion pour l’interprétation sur instruments d’époque qu’elle pratique régulièrement.

A découvrir également